CR AUDIENCE AU VR DU 01 09 2016

samedi 3 septembre 2016
par  Snes Mayotte
popularité : 5%

Ce premier septembre, le bureau du SNES-Mayotte était reçu au Vice-Rectorat par la Vice-Recteur assistée du Secrétaire général ainsi que du DRH.

Le nouveau bureau a signifié clairement son intention de continuer le travail entrepris par l’ancien dans le cadre de l’intersyndicale. Nous sommes revenus d’entrée de jeu sur l’attractivité du département et les mesures phares que nous avons proposées et portées auprès des Ministères de l’Éducation nationale (MEN), de la Fonction publique (MFP) et des Outre-mer (MOM).

Contractuels

Nous questionnons la VR sur « la prime » attribuée aux nouveaux contractuels : elle confirme l’instauration d’une prime pour l’aide à l’installation de 5 mois versée lors de la première année de présence sur le territoire.

Le Snes n’acceptera pas que ce soit LA réponse à la demande d’accroître l’attractivité.

En effet, suite à la forte mobilisation des collègues en avril, les principales revendications de l’intersyndicale sont connues et reconnues des différents directeurs de cabinet et nous attendons des réponses sur ces points et nulle autre :

  • Il s’agit, pour rappel, de la suppression de la durée de service comme condition de versement de l’IFCR afin de prendre en charge le déplacement vers Mayotte de néo titulaires, par exemple.
  • Nous revendiquons un passage en revenu exceptionnel des indemnités d’éloignement historiques et transitoires afin d’alléger la fiscalité. Le Ministère des Outre-Mer s’est montré ouvert lors de nos dernières rencontres et a sollicité Bercy qui pour le moment n’a pas réagi.
  • Nous attendons que les ouvertures sur l’accélération de carrière se concrétisent. Là aussi le MEN n’a donné aucun élément supplémentaire depuis les rencontres du printemps.

Concernant l’IFCR des personnels affectés à Mayotte, la VR nous annonce que des textes Fonction publique vont sortir d’ici fin septembre. Par ailleurs le MEN accepterait que des stagiaires soient affectés à Mayotte. Reste à savoir selon quelles conditions matérielles.

Le VR n’a pas de réponse sur la fiscalité.

Sur l’accélération de carrière, si la VR confirme que c’est la voie choisie pour valoriser les mutations vers Mayotte, nous n’avons reçu du MEN aucun détail sur les modalités.

Les avancées dans les esprits doivent trouver une traduction dans les faits. L’intersyndicale est en ordre de marche pour reprendre la lutte afin d’obtenir des décisions concrètes et définitives sur l’attractivité.

Concernant les autres mesures d’attractivité, la VR confirme le maintien de la priorité sur l’académie d’origine et sa volonté de ne pas mettre d’obstacle pour détacher des personnels ayant servi dans l’académie sauf cas très exceptionnels. Mais attention nous avertissons les collègues désireux de venir à Mayotte qu’un détachement à l’AEFE en tant que résident à l’issue d’une affectation dans le département ne leur ouvrirait pas le droit à l’IFCR, en clair, ils auraient à leur charge le billet d’avion et le déménagement vers leur nouvelle destination.

Sur la violence autour des établissements et les sureffectifs, le Secrétaire général nous informe qu’ un budget de 1200000 à 1500000 euros d’installation de grillages et de caméras est sanctuarisé. Encore faut il qu’il y ait du personnel derrière ces caméras ! D’autre part la VR, tout en reconnaissant une forte pression démographique, nous assure qu’on continue à construire des établissements à hauteur des besoins et que les collèges de Ouangani et Bouéni seront des collèges 600. Chacun appréciera.

Tous ces paramètres (violences, sureffectifs donc conditions de travail dégradées) combinés à la perte de rémunération induite par les décrets de 2013, concourent au déficit d’attractivité et conduisent à l’augmentation exponentielle du nombre de non-titulaires.

Contractuels

Le DRH reconnaît 42 % de contractuels sur poste dans le second degré mais 40 postes, selon une hypothèse qui nous semble basse, restant à couvrir, quel sera le chiffre à la fin du mouvement ?
Le SNES a relevé un certain nombre de dysfonctionnements dans la gestion des contractuels : commission consultative paritaire (CCP) non respectée dans ses décisions d’affectations, contrats remis avant la CCP, absence de barème clair.

Le Secrétaire général, malgré la création d’une division, reconnaît être en sous effectif pour gérer les affectations. Le SG malgré ses demandes, n’obtient pas du MEN les personnels de gestion dont il aurait besoin. Il doit donc compter sur l’engagement de quelques personnes dévouées. Pour le moment le VR refuse toute évolution sur ces points invoquant la souplesse de gestion et le déficit de personnel. Nous y reviendrons nécessairement d’autant qu’il faudra aussi faire un bilan du système d’affectations de contractuels avec primes que le VR met en place, comme nous l’avons vu plus haut.

S’agissant des collègues arrivés en 2012 et 2013 remis dans la situation réglementaire du décret 96 et qui de ce fait doivent restituer l’indexation en trop perçue, le DRH nous indique qu’une réclamation pour un échelonnement est possible et qu’elle sera examinée favorablement.

Le SNES est donc de nouveau à pied d’œuvre dés cette rentrée pour faire valoir et faire reconnaître les besoins du système éducatif et de ses personnels à Mayotte. Nous ne nions pas les difficultés du VR dues au manque de moyens et à la pression démographique, ce qui donne d’ailleurs le sentiment que le VR pare au plus pressé en permanence mais les ministères de tutelle devront bien prendre la mesure des difficultés du département et donner des réponses à des revendications qu’ils connaissent.
Sans écarter aucun moyen d’action, le SNES prendra toutes ses responsabilités.


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 4 décembre 2016

Publication

383 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
13 Auteurs

Visites

51 aujourd’hui
220 hier
119663 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés