GCP du 17 février - Des chiffres alarmants pour la rentrée prochaine

dimanche 20 février 2011
par  Snes Mayotte
popularité : 4%

Le GCP concernant la rentrée 2011 s’est tenu jeudi 17 février 2011 au vice-rectorat en présence du Vice-recteur et d’une partie de son équipe.

En introduction, le SNES et le SNEP ont demandé que les non-renouvellements soient étudiés en GCP !

Le vice-recteur a répondu une nouvelle fois par la négative : cette proposition ne relevait pas du droit. Nous avons avancé la demande du Médiateur de la République qui souhaite une motivation pour ces cas. Le vice-recteur nous dit que le médiateur ne fait pas le droit.

Longuement, le vice-recteur a, par la suite, présenté les chiffres de la rentrée future… Celle-ci, à notre sens, s’annonce catastrophique :
-  les effectifs dans des collèges qui explosent : Passamainty (1650), Koungou (1580), les deux collèges de Petite Terre (plus de 1450 élèves par collège)… la liste est longue
-  aucun moyen pour réel pour contrer cette surpopulation
-  effectifs dépassant les 30 élèves par classe dans de très nombreux collèges
-  création de postes limités
-  création que de 2 postes de CPE : 1 au nouveau lycée de Dembeni et un autre remplaçant un faisant fonction au collège K2… donc aucune création nouvelle dans les autres établissements : une honte !
-  pas de 5ème poste d’IPR : on reste sur les 4 existants ! refus de Paris pour un 5ème
-  l’intégration des PPF dans les collèges se fera en SEGPA et en 6èmes générales pour ceux qui ont le niveau… tout ça reste encore bien flou, les collèges ne sont pas suffisamment pleins comme cela
-  études préalables pour la construction des collèges de la Kwale et Majikavo et du lycée de Kaweni… les délais sont encore loin d’être tenus pour une ouverture en 09/2013
-  installation de modulaires pour la hausse des effectifs : Doujani, Kaweni1…

En résumé, une rentrée qui s’annonce très difficile pour les enseignants et pour les élèves.

Encore une fois le vice-rectorat pilote à vue sans réelles perspectives pour le proche avenir.
La surpopulation d’élèves va aggraver les conditions de travail et les horaires des enseignants. Les HS, HSA, les journées à rallonge et le travail le samedi matin vont être de mise.

Aux chefs d’établissements de "convaincre" les enseignants d’accepter ce panel de solutions pour maintenir le système hors de l’eau. Au vu des moyens de persuasion employés par certains chefs d’établissements avec l’accord sans faille du vice recteur et du préfet, nous redoutons cette rentrée 2011.

Cerise sur le gâteau, cette année on été instaurées.. LES PRIMES !

Nous invitons le SNES Mayotte (adhérents et militants) à rester vigilant :

Syndiquez-vous et faites syndiquer. Ensemble nous serons plus forts.


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 3 décembre 2016

Publication

382 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
13 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
133 hier
118883 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés