Insécurité scolaire : CR des réunions Vice-rectorat et Préfecture des 29 janvier et 03 février

vendredi 5 février 2016
par  Snes Mayotte
popularité : 5%

Chers collègues,
Depuis la semaine dernière nos collègues des collèges de Chiconi et de Tsingoni ont exercé leur droit de retrait à la suite de nouvelles violences.

Le vendredi 29 janvier, une délégation de chacun de ces établissements, accompagnée du bureau du SNES Mayotte était reçue par la Vice-rectrice et ses adjoints.
Entrevue tendue où le deuxième représentant de l’Etat à Mayotte tout en rappelant la nécessaire solidarité entre le Vice-rectorat et ses agents... a rejeté la responsabilité des violences sur les parents d’élèves, les mairies, les surveillants, les vies scolaires... et plus largement les enseignants, comme elle l’avait fait le matin même dans la presse !
Si les travaux de sécurisation de ces 2 établissements ont été confirmés, la Vice-rectrice n’a fait que souligner son impuissance à obtenir du MEN des surveillants en nombre suffisant.

Ce mercredi 03 février, à l’issue d’une manifestation qui a rassemblé entre 600 et 900 personnes, enseignants et parents d’élèves, nous avons été reçus par Bruno André, secrétaire général de la Préfecture.
Il a affirmé solennellement que la problématique de l’insécurité dans et aux abords des établissements scolaires était une priorité pour la Préfecture : "la sanctuarisation des établissements scolaires est non négociable". Il a proposé des réponses à moyen terme, comme de faire vivre davantage les CLSPD (Comités Locaux de Surveillance et de Prévention de la Délinquance) mais aussi de court terme par le renforcement des moyens humains.
La Priorité est donc donnée à court terme aux collèges de Chiconi et de Tsingoni qui vont obtenir des surveillants supplémentaires (sous statut de CUI) engagés par la Préfecture... à charge pour les collègues de définir précisément leurs besoins... ce qui a été fait.

Curieux département où c’est la Préfecture qui s’occupe d’engager des surveillants dans les collèges les plus en difficulté... alors que le Vice-rectorat est aux abonnés absents !

Rappelons que cette bataille sur les moyens n’est pas une lubie de nos collègues : le collège de Tsingoni, classé REP+, ne bénéficie que d’un surveillant pour 180 élèves... contre 1 pour 72 dans les collèges de Seine St Denis !

Le bureau du SNES-Mayotte


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 3 décembre 2016

Publication

382 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
13 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
133 hier
118883 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés