Rencontre avec le Vice-recteur du 29 août 2012

mercredi 5 septembre 2012
par  Snes Mayotte
popularité : 5%

Compte-rendu de l’entretien avec le nouveau Vice-recteur de Mayotte, en date du mercredi 29 août 2012


Dès avant la rentrée, nous avons fait une demande d’entrevue auprès du nouveau Vice-recteur. Signe de
bonne volonté, cette demande a très vite abouti.
Etaient présents :

Administration

François COUX (vice-recteur) ; Michel PENEAU (directeur de cabinet) ; Marie-Christine
APOCALE (secrétaire générale) ; Jean-Claude FUSTER (secrétaire général adjoint, directeur des ressources
humaines).

Pour le SNES

Thierry WUILLEZ, Josiane WITKOW, Patrick GALLAIS (co-secrétaires) ; Chedlia EL
FALAH (co-secrétaire adjointe) ; Bruno LYAUTEY (membre du bureau).

Dialogue social :


Le SNES a exprimé son souhait de pouvoir travailler dans des conditions moins difficiles que l’année
précédente avec les différents services du Vice-Rectorat.
- Le VR reconnaît qu’il y a eu parfois des difficultés, mais s’engage à une amélioration quant à
l’accessibilité des contacts.
De fait, un nouveau poste est créé au Vice-Rectorat, celui de Secrétaire général adjoint, Directeur des
ressources humaines. Il semble bien qu’au Cabinet du Ministre, on ait voulu créer un « M. dialogue social »
au Vice-rectorat de Mayotte…

Crise de recrutement et statut des enseignants :


Nous avons rappelé le constat de la crise de recrutement de Mayotte… et les dégâts qu’ils causent au service
public d’éducation. Nous avons proposé des solutions « techniques » telles que donner la possibilité de
candidater pour les collègues sortant de l’AEFE, prolonger les séjours jusqu’à 6 ans, assouplir les conditions
de résidence…
Nous avons aussi donné toute une liste de revendications catégorielles, dont l’indexation des salaires pour
tous… et le maintien de l’indemnité d’éloignement à son niveau actuel.

Congé administratif :


- Le SNES réitère sa demande quant aux dates de départ prises en compte par le vice-rectorat pour que les
enseignants bénéficient d’un véritable congé administratif, à savoir un congé qui commence au départ
effectif du collègue et un choix de date de départ jusqu’à 4 semaines après la fin de l’année scolaire comme
il avait été accordé depuis 2001.
Nous avons aussi fait remarquer que les dates de congés administratifs ont été attribuées sans véritable
logique cette année, ce qui a suscité un sentiment d’iniquité chez les collègues… et de nombreux recours.
- Le VR maintient sa position. Il ajoute qu’il est problématique de trouver un nombre suffisant d’enseignants
dans les différentes académies pour remplacer ceux en congé administratif.
Nous avons rappelé que depuis l’origine, disposer d’un véritable congé administratif en plus des congés de
fin d’année est une demande forte des collègues. Nous n’en resterons pas là !

Congé de formation :


Le SNES n’a pas manqué de rappeler au VR que le congé de formation est un droit auquel doivent pouvoir
prétendre aussi bien les collègues titulaires que non titulaires : 0,2% de la masse salariale selon les textes
réglementaires (décrets de 2007).
Les collègues non titulaires pourraient ainsi avoir l’occasion de se former et passer les concours dans de
bonnes conditions. Quant aux collègues titulaires, ils passent quatre ans sur l’île sans pouvoir y prétendre,
alors que leurs demandes effectuées plusieurs années de suite dans leur académie d’origine ne sont plus
prises en compte. Que dire des résidents qui sont condamnés à renoncer à ce droit ?
- Le VR répond qu’une mise en place du congé de formation peut être étudiée, mais que l’académie est
déficitaire. Ce problème devrait être étudié lors de la prochaine CAPL.
Calendrier scolaire :
Le SNES demande à ce que le calendrier scolaire prévisionnel pour les 3 ans à venir soit communiqué en
amont afin que nous puissions consulter les collègues et émettre leur avis.

Non renouvellements et mutations :


- Il est temps d’en finir avec les non renouvellements, pratique d’un « management » hors d’âge, et sanction
à peine dissimulée envers les collègues dont la hiérarchie estime qu’ils ne « méritent pas » de rester sur l’île.
Le SNES rappelle qu’en cas de faute professionnelle ou de manquement grave, il existe une échelle de
sanctions… qui sont étudiées dans les commissions paritaires. Sur ce point comme dans d’autres, il est
temps que Mayotte suive le droit commun ! Cette pratique est par ailleurs pour le moins paradoxale, au
regard du nombre important de postes non pourvus à chaque rentrée.
- Devant le refus du VR de laisser muter les collègues qui le souhaitent en milieu de séjour, le SNES
rappelle qu’aucun texte n’empêche le départ à la fin de la première ou la troisième année, comme cela se fait
ailleurs (Polynésie ou Nouvelle Calédonie). Ce refus est d’ailleurs probablement contreproductif en termes
de recrutement.
Nous interviendrons au niveau national pour lever ce blocage injuste et inefficace.
- Mayotte est la seule académie avec la Guyane à bloquer les collègues qui font une demande parallèle de
postes à l’AEFE. Lever ce blocage permettrait sans doute de voir plus de collègues demander Mayotte.
- Le VR répond que Mayotte ne doit pas être un choix « par défaut »… ce qui est une vision bien particulière
de la situation.

Rentrée chaotique au Lycée du Nord :


- Le SNES évoque la difficile rentrée au Lycée du Nord, où tous les enseignants ont refusé de prendre leurs
élèves le lundi 27 août. Outre le contexte particulier de l’établissement, plusieurs manquements de
l’administration ont nui au bon déroulement de cette rentrée : emplois du temps non préparés, états de
services erronés, classes à examens sans enseignants, etc.
- Le VR reconnaît qu’il y a eu des problèmes dans l’organisation, mais déplore l’attitude des enseignants qui
ont refusé de prendre les élèves. Il aurait souhaité une demande d’entrevue en urgence, plutôt qu’un blocage.
Nous prenons donc acte de cette volonté de traiter les conflits en amont.
Rappelons toutefois que nous avions téléphoné et laissé des messages au vice-rectorat le vendredi précédent
la journée de « crise »… et que nous n’avons pas cessé d’alerter les services du VR sur la situation de cet
établissement depuis au moins avril dernier.

Inspections :


Le SNES rappelle que si les collègues dans certaines disciplines ont la visite annuelle d’un IPR, (histoiregéographie
par ex), d’autres en revanche en sont totalement dépourvus. Un IPR de Lettres avait été annoncé
pour cette rentrée… mais il n’est pas arrivé.
- Le VR répond que la personne pressentie a finalement refusé le poste, mais que les collègues de lettres
peuvent se tourner vers les deux conseillères pédagogiques référentes.
Au total, peu de réponse satisfaisantes mais un premier contact qui,
souhaitons-le, amorcera le début d’un véritable dialogue social bénéfique à
notre institution.

Le bureau du SNES-Mayotte


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 4 décembre 2016

Publication

383 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
13 Auteurs

Visites

51 aujourd’hui
220 hier
119663 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés