À Dembeni, le mépris c’est fini : Préavis de grève le 19 septembre au LPO de Tsararano

vendredi 13 septembre 2019
par  Snes Mayotte
popularité : 1%

Plus de 35 personnels du Lpo se sont réunis ce matin de 11h30 à 12h30 a l’appel d’une intersyndicale (SNETAA-FO/SNFOCL/SNES-FSU).
Deux secrétaires du SNES-FSU se sont déplacés pour y participer.

Histoire d’une catastrophe annoncée

Déjà le 21 aout, lors de la pré-rentrée, la direction annonce aux enseignants l’impossibilité d’avoir leurs emplois du temps suite à la perte de ceux-ci (sic). Ils attendront le samedi pour les découvrir sur Pro-note.

Un début assez classique…

En début d’HIS les problèmes d’ordre généraux sont abordés :
- Problèmes de reprographie
- Salle des professeurs trop exigüe (capacité d’accueil dépassée), absence de climatisation
- 3 PC non vérolés en état de marche pour plus de 150 enseignants…

… Les problèmes de fond surgissent

Très vite la discussion s’oriente sur les enjeux de la réunion :
- Fiche de vœux des enseignants rarement respectée
- Aucune des recommandations faites par les équipes pédagogiques lors des CP retenues
- Des horaires obligatoires non respectés :

  • En lettres certaines classes ont trop d’heures, d’autres pas assez
  • horaire élève non respecté en Arts appliqués
  • incohérence entre les EdT des élèves et des profs
  • ...

- Le choix des spécialités de première non respectés
- Des emplois du temps obligeant une présence dans l’établissement très longue
- Des changements de salles à chaque heure pour certains profs
- En seconde un EdT d’élève peu pédagogique (5 heures de maths dans la journée suivies de deux heures d’espagnol puis changement avec 3 heures d’H-G)
- Cours d’arabe pour les premières... dans les groupes d’espagnol car l’emploi du temps du prof d’arabe n’est pas finalisé
- En STI (8h/semaine pour les ITEC) les classes n’ont pas d’électricité depuis le mois de mai (il aura fallu « bricoler » pour les épreuves du bac)
- AP parfois avec le prof de français pour une terminale (tant pis si c’est une épreuve anticipée)
- Un inventaire a été fait ; 2/3 du matériel informatique et vidéo des salles de classe ne fonctionne pas
- Le samedi 7 septembre une réunion avec les parents d’élèves a été organisée, personne n’était averti (surtout pas les enseignants)… il n’y avait que deux familles

- …

Les raisons du mal-être ; une direction méprisante

Le mécontentement justifié des équipes éducatives est l’attitude de l’équipe de direction sourde à toute remarque concernant l’établissement, parfois même méprisante (les néos ; vous n’êtes pas capable de vous adapter…).
Depuis son arrivée dans le département et au LPO, le proviseur signale a qui veut l’entendre que sa porte est toujours ouverte, pourtant les bureaux de la direction sont fermés à clé de 12h à 14h.
Les équipes sont obligées de vérifier les horaires obligatoires, de s’organiser pour modifier l’EdT des salles… entraînant une surcharge de travail. Moins de trois semaines après la rentrée, les équipes se disent fatiguées (il y aurait déjà de nombreux arrêts maladies).

Quelle sécurité pour les élèves et les personnels ?
JPEG - 171.9 ko
Malaise interdit entre 12h et 14h


- Plan d’évacuation en cas d’incendie ; une unique sortie pour environ 1800 élèves créant un effet d’entonnoir alors qu’il en existe trois.
- Le réseau téléphonique ne fonctionne pas dans l’ensemble des bâtiments. Pourtant récemment un enseignant s’est vu reprocher de ne pas avoir averti la direction du malaise d’un élève. L’alerte a cependant bien été donnée et il aura tout de même fallu attendre plus d’heure l’arrivée d’une ambulance.
- Le défibrillateur est situé dans le couloir du secrétariat de direction… fermé de 12h à 14h !

Jeudi matin à 8h30 les secrétaires du SNES-Mayotte (également membres du CHSCT) on fait à l’ISST (Inspectrice Santé et Sécurité au Travail) le signalement des problèmes de sécurité connus au LPO (plan d’évacuation, sécurité électrique, défibrillateur).
Ils l’ont également informé de leur souhait de faire effectuer une visite de l’établissement par le CHSCT, elle ne s’y oppose évidemment pas.
Nous avons également insisté sur les RPS (Risques Psycho-Socio) engendrés par l’absence de communication et parfois le mépris de la direction ressenti par les personnels.

Le temps de l’action

Devant cette situation inédite dans un établissement de Mayotte, il a été décidé par les personnels du LPO de déposer un préavis de grève pour le jeudi 19 septembre afin de laisser à la direction du Lycée neuf jours pour remédier à l’ensemble des problèmes.


Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 9 novembre 2019

Publication

480 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

209 aujourd’hui
268 hier
275272 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés