Compte rendu entrevues du Snes au vice rectorat le mercredi 26 octobre

mercredi 2 novembre 2016
par  Snes Mayotte
popularité : 10%

Dans la foulée du stage non titulaire du mardi 25 octobre le Snes Mayotte a été reçu au vice rectorat accompagné de la représentante nationale du secteur non titulaire. A cette occasion nous avons pu relayer les interrogations des nombreux participants (70 présents) qui ont eu l’opportunité d’évoquer les problèmes rencontrés par les contractuels.

Dans un premier temps, dans une entrevue avec le DRH et le responsable du service des contractuels, les difficultés de gestion (paye, contrats) ainsi que la problématique des affectations ont été longuement abordés.

Gestion à façon.

Les responsables du vice rectorat nous ont expliqué que les payes sont faites à la main (7000 au mois d’octobre) en l’absence du logiciel de gestion dont disposent les académies métropolitaines et domiennes. Notre responsable nationale va intervenir au niveau ministériel sur cette question.

Un système d’affectation qui doit être clarifié.

Tout d’abord le DRH exprime un satisfecit quant au bilan du recrutement des contractuels. Pour l’année dernière, il nous affirme que 800 contractuels ont été « fidélisés » sur 1000. Il nous indique également que seuls 30 collègues n’ont pas été renouvelés et qu’il y a eu 70 % de satisfaction du premier vœu.

Dans le domaine des affectations, nous avons réitéré le besoin d’un système qui permette une transparence. En clair, que chaque agent non titulaire, comprenne pourquoi il a obtenu (ou non) son affectation. Cela signifie qu’il faut faire la lumière sur les critères de recrutement. Nous avons rappelé que nous demandons avant tout une prise en compte de l’ancienneté dans la mesure où elle correspond aux vœux. C’est elle qui ouvre les droits conduisant à la titularisation. C’est elle aussi qui ouvre le droit à transformer un CDD en CDI. C’est donc aussi elle qui doit permettre le réemploi. La DRH nous rétorque que la VR veut garder une autonomie d’action en faisant prévaloir l’avis des chefs d’établissement pour le renouvellement ou non d’un agent contractuel. Elle ne souhaite donc pas un cadre objectif qui l’empêcherait de répondre à la demande. Pour nous, cela ne correspond pas au décret qui spécifie qu’il faut retenir le cadre académique pour le recrutement et non celui de l’établissement. Nous y reviendrons.

La question de l’application des nouveaux textes (décret 2016-1171 du 29 août 2016 et arrêtés du même jour) a été posée avec la mise en place des groupes de travail sur la grille salariale et sur le recrutement. La grille indiciaire nationale proposée par le Snes, a été remise, elle servira pour nous de référence lors du CTP qui traitera de cette question. Les nouveaux décrets représentent une avancée non négligeable (obligation de formation, classement en en deux catégories) mais incomplète, en partie à cause de syndicats pro gouvernementaux qui ont refusé d’aller plus loin lors des négociations et nous le regrettons. L’UNSA et le SGEN ayant déclaré d’entrée que le texte leur convenait. Le Snes aurait aimé par exemple, renforcer les attributions de la CCP non titulaires.

Ensuite, une brève entrevue avec Mme le Vice-Recteur s’est tenue. Nous avons rappelé que nous n’avons toujours pas de réponses à nos revendications sur l’attractivité. Sur ce point, Madame le Vice-Recteur n’a pas davantage d’éléments. Sur la modification des décrets qui devait avoir lieu, selon elle à la fin septembre, elle nous dit que c’est l’information qui lui avait été donnée par la Fonction Publique. Donc si aucune modification n’a été enregistrée ce jour, elle n’y est pour rien ! Elle prend note de nos demandes sur l’accélération de carrières !

S’agissant des contractuels, Mme le Vice-Recteur nous a fait part de ses projets de formation notamment sur la valorisation des acquis de l’expérience pour l’acquisition de diplômes indispensables au passage des concours internes. Nous en prenons acte. Notre représentante nationale a insisté sur la mise en œuvre des nouveaux textes notamment sur la formation des néo contractuels, désormais obligatoire avant même la prise en charge des élèves. Le SNES suivra de près l’application effective de ces textes.

Parallèlement, on nous a fait part du projet de dématérialisation des épreuves du baccalauréat, apparemment envisagée pour la session 2017.

Pour le Snes Mayotte M. Nouri Henri secrétaire académique et M. Fornecker Patrick secrétaire adjoint en charge des non titulaires


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 3 décembre 2016

Publication

382 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
13 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
133 hier
118883 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés