Une incroyable provocation.

Face à ces nouvelles menaces, le SNES-Mayotte écrit au M.O.M et le SNES-HdF demande l’intervention de notre secrétaire générale auprès du cabinet du Ministre de l’éducation nationale.
vendredi 13 juillet 2018
par  Snes Mayotte
popularité : 66%

Retrouvez en PJ la lettre envoyée au chef de cabinet de la ministre des outre-mer par le SNES Mayotte.

PDF - 231.6 ko
Lettre adressée au chef de Cabinet du M.O.M

Alors que nous venons de vivre un mouvement social dénonçant le manque d’État à Mayotte, le gouvernement ne trouve rien de mieux que de s’en prendre aux rémunérations des fonctionnaires ultra-marins.
Alors que le second degré traverse une crise de recrutement en titulaires principalement due à la baisse des incitations financières, le Président de la République en personne s’en est pris aux sur rémunérations des ultra-marins le 28 juin dernier en les accusant d’entretenir la vie chère, utilisant l’argument hypocrite et inexact de la sur rémunération des uns qui créerait la pauvreté des autres.
Le Ministère de l’éducation nationale vient de publier une circulaire de sa direction des affaires financières supprimant le bénéfice de l’indemnité dégressive aux collègues arrivés en 2012 et en 2013.
Et enfin, cerise sur le gâteau, le gouvernement réfléchit pour la prochaine loi de finances à la possibilité de supprimer l’abattement fiscal dont bénéficient les départements d’outre-mer (40 % à Mayotte), mesure qui affecterait tous les salariés.
Si ce sont là les conclusions du livre bleu, on comprend mieux pourquoi les syndicats n’ont pas été invités à contribuer. Mais dans un département où 50 % de la population a moins de 17 ans, c’est le service public d’éducation à Mayotte qui fera les frais de cette politique insensée.


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 13 juillet 2018

Publication

379 Articles
1 Album photo
9 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

58 aujourd’hui
78 hier
192667 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés