un premier recul du gouvernement annoncé

mercredi 30 octobre 2013
par  Snes Mayotte
popularité : 5%

Chers collègues,

La mobilisation d’hier a été historique : selon le Vice-rectorat, 75% des enseignants étaient en grève hier. Les juges ont par ailleurs décidé de bloquer toutes les audiences la semaine prochaine et de paralyser ainsi le système judiciaire.

Le résultat ne s’est pas fait attendre : lors d’une audition à l’Assemblée nationale hier au Soir, Victorin Lurel, Ministre des Outre-mers, a déclaré que « les revenus perçus en 2013 et déclarés en 2014 ne seront pas concernés par cette fiscalisation ».

C’est un premier pas encourageant… mais bien évidemment insuffisant : les collègues qui toucheront une IE en 2014… et les années suivantes seront touchés de plein fouet par cette fiscalisation.
C’est pourquoi – si rien d’autre ne bouge jusque là – il faut nous préparer à la grève la semaine prochaine et d’abord le Lundi 04 novembre, jour de l’audition des fédérations syndicales par le Ministère.

Restons unis et mobilisés, c’est ainsi que nous ferons plier le gouvernement.

Amitiés syndicales,

Pour le bureau du SNES

Thierry WUILLEZ


Brèves

A l’aise Macron dit des fadaises

samedi 2 février

Hier lors du Grand Débat National avec les maires ultra-marins et pendant plus de 7 heures, le Président de la République a pu étaler en bras de chemise sa haute connaissance des outre-mer.
Pourtant il y a 10 mois celui-ci affirmait sur BFM TV que la Guyane était une île.

Qui fait quoi ?

jeudi 24 janvier

Les EMS ont pour principale mission la "sanctuarisation des établissements scolaires"...
Pourtant à chaque grève nous les comptons en nombre aux accès du Vice-Rectorat, à qui la faute si un problème survient aux alentours d’un établissement ?... :(

Plus de services publics et plus d’État.

samedi 6 octobre 2018

À l’occasion de la visite du Ministre de l’action et des comptes publics, nous rappelons que depuis des années le SNES-FSU Mayotte dénonce la dégradation des services publics et le déficit d’État à Mayotte.
Aujourd’hui des étudiants ne peuvent toujours pas rejoindre leur affectation dans l’enseignement supérieur et des collègues se retrouvent en situation irrégulière.
Ce problème nous interpelle quant à la volonté réelle du gouvernement d’assurer le fonctionnement régulier des institutions. Il est grand temps que l’État se donne à Mayotte les moyens de fournir des services publics dignes d’un département de la République. L’avenir de l’île et de sa population en dépend.

200 000 visiteurs

lundi 3 septembre 2018

C’est le nombre symbolique de visiteurs qu’a franchi hier le site du SNES-Mayotte depuis son ouverture en novembre 2014. Merci à toutes et tous.

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 15 février 2019

Publication

409 Articles
1 Album photo
22 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

8 aujourd’hui
86 hier
219597 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés