Compte-rendu de la CAPL Intégration par LA dans le corps des agrégés

Initialement prévue le 15 mars, la CAPL pour la Liste d’aptitude des agrégés à Mayotte s’est finalement tenue le 19 mars.
mercredi 24 avril 2019
par  Snes Mayotte
popularité : 2%


Les élus SNES ont en effet décidé de boycotter la 1ère CAPL car nous n’avions eu les documents préparatoires (ainsi que l’accès aux dossiers des collègues par l’intranet du VR) que la veille de la réunion, après de multiples demandes, ce qui rendait illusoire toute préparation sérieuse et concertée.

mépris des règles par l’administration...

Le 19 mars, il a fallu commencer par vérifier la liste des présents : nous avons signalé qu’un des représentants de l’administration n’était pas autorisé à siéger (il a fallu pour cela que nous rappelions au DRH l’arrêté du 7-01-2019 portant composition de la CAPL des agrégés, que, manifestement, il ne connaissait pas !) ; nous avons donc demandé et obtenu son exclusion de la CAPL. Etaient donc présents 3 représentants de l’administration (sur 5 titulaires élus), et les 4 représentants SNES-SNEP-FSU du personnel (plus un suppléant SNES), le seul élu titulaire de la liste CFDT-FO n’étant pas présent (ni son suppléant).
Nous avons également demandé lecture de l’ordre du jour ainsi que le rappel des collègues promus en CAPN en 2018, ce qui devrait être systématiquement fait en début de séance sans qu’il y ait besoin d’insister.

PDF - 274 ko
Déclaration liminaire du SNES-Mayotte CAPL LA-agrégés

Nous avons ensuite lu une déclaration au titre du SNES-SNEP-FSU dénonçant les conditions de préparation de cette CAPL ainsi que le projet de réforme de la fonction publique et la remise en cause du rôle des CAP.

Des choix non motivés

Nous n’avons pu arriver à un consensus avec l’administration sur la liste des proposés pour la LA-agrégés, en particulier parce que le projet de l’administration ne retenait aucune proposition féminine, et écartait à priori d’excellents dossiers, correspondant pourtant aux critères de la note de service ministérielle, au motif que ces disciplines avaient déjà eu des promus les années précédentes. Il semblait évident, dans la discussion, que l’opposition sur un dossier en particulier, était surtout due à de sombres jeux de pouvoirs entre disciplines et IPR suite au changement de direction an niveau du VR cette année. Basant notre argumentation sur les critères définis dans la note de service ministérielle ainsi que sur l’expérience des précédentes en CAPL, nous avons réussi à faire prendre en compte un certain nombre de modifications par l’administration : relative parité hommes/femmes, effet « mémoire » (un dossier placé en liste complémentaire l’année dernière avait été « oublié » par l’administration), capacité des collègues proposés à tirer bénéfice d’une éventuelle promotion pendant plusieurs années, refus de promotions de « complaisance » liées à une proximité avec l’administration (pratique courante à Mayotte), etc…
Cependant, devant le désaccord persistant sur certains dossiers, nous avons demandé un vote de la CAPL sur la liste à proposer. C’est ainsi la liste défendue par les élus SNES-SNEP qui a été validée en CAPL pour être soumise à l’avis du VR. Il faut pourtant remarquer que la liste finalement entérinée par le VR (et envoyée à Paris pour la CAPN) n’est pas exactement celle votée en CAPL ; certaines de nos propositions ont été retenues, mais l’opposition de principe de l’administration sur un dossier en particulier a été maintenue. Si l’avis de la CAPL est bien seulement consultatif, le Recteur devra cependant motiver le fait de ne pas suivre cet avis pour certains dossiers. Nous y veillerons.

Une réforme anticipée par le VR ?

Préparation en urgence, non transmission des documents dans les délais prévus, connaissance très limitée des dossiers, favoritisme ou « blacklistage » au mépris de la note de service ministérielle… cette CAPL laisse le goût très amer de ce que pourraient devenir les promotions à la sauce « réforme de la fonction publique » où seule l’administration aura la main sans regard des organisations représentatives du personnel. Il n’est pas sûr que l’ensemble des collègues se rende bien compte de ce qui nous attend…

Les Commissaires paritaires agrégés SNES-FSU

Avec l’aide du SNES-FSU, suivre toutes les étapes de ma carrière. Se syndiquer au SNES-FSU, syndiquer de nouveaux collègues, c’est se donner les forces collectives dont nos professions ont besoin pour revaloriser tous les aspects de nos métiers, nos carrières, nos salaires.

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 9 novembre 2019

Publication

480 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

209 aujourd’hui
268 hier
275272 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés